Les paradoxes de l'histoire
   
 
  Extraits

Cléopâtre n’était pas égyptienne

La plus fameuse, la plus belle, la plus ambitieuse des reines d’Egypte, Cléopâtre VII, ne parlait pas égyptien. Elle était grecque, issue de la dynastie des Lagides. Son ancêtre était Ptolémée Soter, un des généraux d’Alexandre le grand, roi de Macédoine. Au moment de ses conquêtes, Alexandre divisa son empire entre ses plus fidèles compagnons d’armes, afin de mieux l’administrer. Ptolémée, le nouveau souverain de l’Egypte eut l’habileté de reprendre les usages des pharaons afin de ne pas heurter son peuple. Il coiffa la double couronne et s’habilla de lin blanc. Cléopâtre fut la dernière de ses descendantes. Elle se suicida en 30 avant JC, après la défaite d’Actium, quand Octave prétendit la montrer captive au peuple de Rome.

 

Le premier homme à faire le tour du monde était malais

En 1519, quand Magellan s’embarqua sur ordre du roi du Portugal pour vérifier que la terre était ronde et trouver un chemin vers l’Orient et ses richesses, il prit soin d’emmener sur ses navires l’équipage adéquat. Des marins aguerris, mais aussi un esclave acheté aux marchands arabes et qui provenait d’une lointaine contrée proche de l’Inde, la Malaisie. Il supposait que ce serviteur pourrait lui servir d’interprète dans ses négociations avec les commerçants locaux. La flotte partit vers l’ouest, contourna l’Amérique du sud et traversa l’Océan pacifique. Mais Magellan ne revit jamais le Portugal : il fut tué dans un combat près des Philippines. Les bateaux continuèrent leur route jusqu’à ce que lors d’une escale, l’esclave malais entendît sa langue natale pour la première fois depuis des années. Cet homme, capturé dans sa jeunesse et emmené en Europe, était le premier à avoir fait le tour du monde malgré lui.

 

 Jésus est un dieu hindou

La religion majoritaire en Inde est l’hindouisme. C’est une religion polythéiste qui comprend plusieurs milliers de dieux, même si certains sont plus vénérés que d’autres, comme Shiva ou Ganesh, le dieu à tête d’éléphant. Quand les missionnaires portugais débarquèrent sur les côtes de l’Inde au 16ème siècle en apportant avec eux le christianisme, les hindous eurent tôt fait d’assimiler Jésus au dieu Vishnou. Ce dernier serait apparu aux hommes sous dix formes différentes, dix avatars, dont le plus connu est Krishna. En tant que onzième avatar, Jésus pouvait venir enrichir la liste, sans préjudice pour cette religion plurimillénaire.

 

Napoléon n’était pas si petit

On estime que l’empereur des Français mesurait 1,68 m. Ce qui correspond exactement à la taille moyenne des soldats volontaires en 1792, d’après les tables d’enrôlement. Napoléon Bonaparte n’était donc ni grand ni petit pour son époque. Sous l’empire, la taille minimale pour effectuer le service militaire était d’1,62 m. La taille des populations européennes s’est accrue au fur et à mesure que s’améliorait la qualité de l’alimentation. On a d’ailleurs assisté à une rechute de la taille moyenne pendant la Deuxième Guerre mondiale où la malnutrition a persisté pendant plus de cinq années.

 

 

 

le cherche midi éditeur
 
Proxinews.com : Comment vous est venue l’idée d’écrire ce livre ? Simple volonté de désacraliser l’apprentissage de l’Histoire en la présentant de manière ludique, ou constat alarmant de nos « ignorances » communes ?

En réalité, c’est au cours d’une conversation avec mon frère André qu’est née l’idée que l’histoire était parfois curieusement interprétée. Féru d’histoire, comme moi – il est responsable du musée de Berck, dans le Pas-de-Calais - il m’a expliqué qu’il se heurtait souvent à des incompréhensions du fait d’idées reçues. Et notre complicité nous a incité à en rire, jusqu’à ce que germe cette idée : et pourquoi pas en faire un livre ? L’écriture est mon second métier, après celui de professeur.


Proxinews.com : Comment avez-vous écrit ce livre : au gré de vos rencontres, ou de manière plus rationnelle en essayant de couvrir un panel assez large de l’Histoire ?

A dire vrai, j’ai fait appel à toutes les bonnes volontés : de la complicité involontaire de mes élèves qui me posent beaucoup de questions en classe, jusqu’à mon père à qui ce livre est dédié. Il m’a fallu presque un an pour rassembler tous les matériaux dont j’avais besoin, au fil des jours et de mes lectures, et écrire ce petit livre après des vérifications approfondies dans des ouvrages universitaires.

Proxinews.com : Avez-vous été surprise par certaines vérités ou connaissiez-vous l’ensemble des réponses avant d’écrire ?

J’ai fait quelques découvertes, sans doute parce que j’étais à l’affût de l’insolite pendant cette période d’écriture. Par exemple, j’ignorais que les chiffres arabes étaient indiens à l’origine. Cela m’a tellement passionnée que j’ai dévoré la littérature sur le sujet. J’ai aussi beaucoup réfléchi sur les différences culturelles d’interprétation des faits et pour cela, je me suis remémoré les voyages que j’ai effectués dans des pays étrangers aux cultures différentes. Le caodaïsme vietnamien par exemple m’a toujours interpelée. Mais de là à penser que Victor Hugo était considéré comme un dieu par ses adeptes ...
Publicité
 
 
Le Cherche Midi éditeur
 
Humour - Histoire
 
Visiteurs 4632 visiteurs (6507 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Les paradoxes de l'histoire